Catégories
créativité débutant tools

Prise en main GIMP : faire de son utilisation une joie

Je ne sais pas pour toi, mais j’ai toujours du mal Ă  utiliser un logiciel que je ne maĂźtrise pas. Et pourquoi ? Car Ă  chaque fois que je l’utilise je dois reprendre les bases car ce n’est pas Ă©vident pour un dĂ©butant. RĂ©sultat, on passe un temps fou, on ne prend aucun plaisir ou pire on repasse sur un vieux paint… J’ai Ă©crit ce guide de prise en main de GIMP pour retrouver mes bases Ă  chaque fois que je veux faire un design ou une retouche dans GIMP, et je t’en fais profiter. Alors n’hĂ©site pas Ă  revenir le consulter dĂšs que tu en as besoin. Mieux, mets le en favoris !

Comme d’habitude, je te propose un petit son pour lire ce guide joyeux pour GIMP, et quoi de plus joyeux qu’un bon vieux Beatles ?

Pourquoi GIMP

GIMP est un acronyme qui signifie GNU Image Manipulation Program. C’est un logiciel de retouche d’image open source, gratuit et trĂšs puissant. Comme je n’ai pas vraiment les moyens pour l’instant de me payer une licence Photoshop c’est l’outil que j’ai dĂ©cidĂ© d’utiliser pour faire de la retouche d’images.

On va commencer par les commandes et opĂ©rations de bases, pour lesquelles j’ai Ă©tĂ© souvent embĂȘtĂ©. Puis je ferai un rĂ©cap des raccourcis clavier utiles.

Ah oui, avant de commencer si tu n’as pas GIMP, tu peux le trouver ici. Une fois installĂ©, essaie de trouver les trois outils de base et de jouer un peu avec :

  • l’outil de sĂ©lection,
  • l’outil de peinture
  • et l’outil de texte

Faire une forme simple

Je ne sais pas pourquoi ils n’ont pas crĂ©Ă© un outil qui permet de faire des formes simple comme un rectangle ou une ellipse… C’est pourtant une des premiĂšres choses que je cherche Ă  faire, surtout que je n’ai pas de tablette graphique.

Dessiner un rectangle

Voici la technique que j’utilise pour dessiner un rectangle. Je prends l’outils sĂ©lection rectangulaire :

  • Outils > Outils de sĂ©lection > SĂ©lection rectangulaire, ou le raccourcis clavier R ou encore via le menu rapide de la barre d’outil (survol du bouton pour voir les outils, clique droit pour obtenir toutes les options de l’outil, clique gauche pour sĂ©lectionner l’outil)
prise en main de GIMP : la sélection rectangulaire
  • Tracer le rectangle avec l’outil
  • CrĂ©er une bordure via SĂ©lection > Bordure
  • Choisir l’Ă©paisseur de la bordure
  • vĂ©rifier que la couleur de premier plan est bien contrastĂ©e avec la couleur d’arriĂšre plan, pour l’exemple j’ai pris du rouge
  • sinon pour changer la couleur de premier plan on clique sur le carrĂ© de couleur, la palette s’affiche et on choisi la couleur, pour Ă©changer couleur d’arriĂšre plan et de premier plan on utilise la double flĂšche juste au dessus ou le raccourcis clavier X
  • Prendre l’outil remplissage via Outils > Outils de peinture > Replissage ou Maj + B ou encore via le menu rapide

Et voilĂ  ! Un magnifique rectangle, mais bon, fallait trouver le truc. Si tu as un moyen plus simple, indique le en commentaire, je me ferai une joie d’ajouter ta technique voire supprimer la mienne si on trouve plus simple, plus rapide ou plus direct.

Dessiner un cercle

Je pense que tu as compris comment faire un cercle 🙂 => idem carrĂ© mais avec l’outil ellipse.

Dessiner un triangle

  • CrĂ©er un nouveau calque Ctrl + Shift + N
  • Prendre l’outil de sĂ©lection Ă  main levĂ©e, raccourci F
  • faire le premier sommet : clic gauche
  • puis appuyer sur la touche Ctrl : cela va crĂ©er un ancrage qui va nous permettre d’ĂȘtre plus prĂ©cis
  • A nouveau faire un clic gauche pour positionner le 2e sommet
  • Faire de mĂȘme pour le 3e sommet
  • Enfin fermer le triangle en ramenant la souris sur le premier sommet (on doit voir qu’il se colorie en jaune au survol) et clic gauche pour valider la fermeture du triangle
  • Si le triangle n’est pas tout Ă  fait parfait (on a souvent une petite diffĂ©rence de hauteur entre le 1er et le 3e sommet, on appuie sur ctrl et on ajuste la hauteur du sommet
  • A nouveau on effectue les manipulations de crĂ©ation de bordure + remplissage vues pour le rectangle

RĂ©sultat :

Formes libres, tracer un chemin

Pour faire des formes plus libres on choisira la sélection à main levée (raccourcis clavier F )

Remplissage de forme

On termine par le plus simple, le remplissage de forme. Vous l’avez compris, c’est la sĂ©lection qui nous permet de peindre. Quand on a fait des bordures on a crĂ©Ă© une double sĂ©lection (ou on a soustrait l’intĂ©rieur de notre sĂ©lection ça dĂ©pend du point de vue).

Quand on veut remplir une forme on prend donc l’outil de sĂ©lection de notre choix, puis l’outil de peinture qui nous convient et on peint Ă  l’intĂ©rieur de notre sĂ©lection.

Pour l’exemple qui suit j’ai pris l’outil sĂ©lection Ă  main levĂ© et j’ai fait trois formes. Puis j’ai pris l’outil de dĂ©gradĂ© (dans outil de peinture), et j’ai choisi un dĂ©gradĂ© PP vers AP avec une opacitĂ© de 100%.

Les calques

Comme de nombreux outils de dessins (en tout cas Photoshop fonctionne de la mĂȘme façon), GIMP fonctionne avec des calques. Un calque est une couche qui s’empile sur la couche prĂ©cĂ©dente. Chaque calque est indĂ©pendant des autres, on peut l’afficher ou le cacher. C’est trĂšs pratique aussi pour grouper des Ă©lĂ©ments graphiques.

Pour ajouter un nouveau calque on passe par Calque > Nouveau calque ou par le raccourci clavier Ctrl + Shift + N

On voit toutes les options de calque. Personnellement je m’intĂ©resse uniquement au remplissage. Un nouveau calque prend par dĂ©faut la taille du canva, c’est Ă  dire la taille de l’image donnĂ©e Ă  la crĂ©ation de l’image (Ctrl + N).

Les calques s’empilent, c’est Ă  dire que plus un calque est sur le dessus plus il est visible. Si on met un calque rempli de blanc au dessus des autres, on ne verra donc que du blanc, c’est pour ça qu’il est souvent plus intĂ©ressant de crĂ©er des calques transparents, mais tout dĂ©pend de ce que l’on veut faire.

Les outils de sélection, ou comment ne plus se demander pourquoi on déplace le fond

Une grande frustration au dĂ©but pour moi Ă©tait que je ne comprenais pas pourquoi je dĂ©plaçais le fond une fois sur deux…

Maintenant que je connais quelques subtilitĂ© de l’outil de dĂ©placement je te les partage.

L’outil de dĂ©placement, Outils > Outils de transformation > DĂ©placement ou raccourci clavier M

Les subtilitĂ©s se trouvent dans les options de l’outil, c’est Ă  dire dans la partie infĂ©rieure de l’image prĂ©sentĂ©e. On peut par mĂ©garde appuyer sur la touche Maj et ainsi faire basculer l’outil sans s’en rendre compte dans l’une des options :

  • Pointer un calque ou un guide
  • DĂ©placer le calque actif

La premiĂšre option est trĂšs pratique, elle nous Ă©vite d’avoir d’avoir Ă  sĂ©lectionner un calque avant de le dĂ©placer, il suffit de le survoler / le pointer, on voit une main apparaĂźtre et on peut alors le dĂ©placer. Quand on est sur le calque actif on voit la croix de dĂ©placement, et quand on se dĂ©place sur un autre calque on voit apparaĂźtre un doigt qui pointe indiquant qu’on peut dĂ©placer le calque pointĂ©.

Démo 1 : déplacement type pointer un calque ou un guide

DĂ©monstration, remarque bien la croix et la main, le calque actif est le tout premier calque, le fond je le dĂ©place avec la croix, et quand je passe au dessus des formes, j’obtiens le main qui pointe pour m’indiquer que je peux dĂ©placer mon calque de formes (clique sur l’image pour voir l’animation de plus prĂȘt notamment les changement de curseur de souris)

prise en main de GIMP : déplacement type pointer un calque ou un guide

Démo 2 : déplacement type déplacer le calque actif

Dans ce type de dĂ©placement on doit d’abord cliquer sur le calque qu’on souhaite dĂ©placer. On ne peut dĂ©placer qu’un seul calque ou groupe de calques => si les calques sont chaĂźnĂ©s (en fin de dĂ©mo).

prise en main de GIMP : déplacement type déplacer le calque actif

Demo 3 : le cas particulier Texte

Quand on ajoute du texte, Gimp crĂ©e automatiquement un claque pour nous. Pour dĂ©placer un texte en mode « pointer un calque ou un guide », il faut ĂȘtre trĂšs prĂ©cis et bien pointer dans la couleur du texte, sinon on ne dĂ©placera pas le texte. Pour le dĂ©placement, le dĂ©placement en mode « calque actif » semble plus pratique, sauf si on a vraiment un gros texte.

DĂ©monstration de la difficultĂ© de saisir un petit texte en mode « pointer un calque ou un guide » et l’effet « mais pourquoi je dĂ©place le fond !!! » trĂšs Ă©nervant…

prise en main de GIMP : outil déplacement pointer un calque ou un guide, cas particulier du texte

Raccourcis clavier vus dans cette prise en main de GIMP

RaccourcisAction
Ctrl + NCréer une nouvelle image (n comme new)
Ctrl + Shift + NCréer un nouveau calque (n comme new)
RSĂ©lection rectangulaire (r comme rectangle)
ESĂ©lection rectangulaire (e comme ellipse)
MDĂ©placement (m comme move)
Maj + BOutil de remplissage

SĂ©lection de tutos pour aller plus loin

Sources pour l’outil de dĂ©placement et les triangles

Comment déplacer un calque ou une sélection ?
autre tuto sur le déplacement
créer des triangles (remplis) (pas contour)

Plus avancé

brosse multi color
best brushes + how to install brushes
fluid gradient
liquid background
détourage
5 façon de sélectionner des objets : montre comment appliquer des filtres par sélection

Comment s’en sort Midjourney pour des formes simples et du texte

J’ai fournit le prompt suivant :

logo, trois ronds rouges de la couleur hexa #e40f48 disposĂ©s en triangle au dessus d'une barre de la mĂȘme couleur et le chiffre 27 tout en dessous --stylize 0 --v 5

Voici le résultat :

prise en main de GIMP : comparatif midjourney

Tu l’auras compris, Midjourney atteint ses limites quand on lui demande quelque chose d’hyper prĂ©cis. Et lĂ , vaut mieux prendre un logiciel de dessin et faire le travail soi-mĂȘme plutĂŽt que manger tous ses crĂ©dits et tout son temps.

Midjourney reste cool

Midjourney reste un trĂšs bon outil pour trouver des idĂ©es voire crĂ©er des Ɠuvres, la preuve avec ces tentatives assez drĂŽles d’illustration de l’article :

prompts :

pour les graphistes cyberpunks :

photographie réaliste, un graphiste ranxerox::1000 cyberpunk::500 heureux d'utiliser le logiciel GIMP sans tablette graphique il dessine des logos de la couleur #e40f48::, dans le style de liberatore::100, ranxerox --stylize 1000 --v 5 --no imprimante tablette

et pour les colorĂ©s, (midjourney ne connait pas le meme ranxerox que moi 🙂

photographie réaliste, un graphiste ranxerox heureux d'utiliser le logiciel GIMP sans tablette graphique il dessine des logos de la couleur #e40f48, dans le style de liberatore, ranxerox --stylize 1000 --v 5

Tu as ❀ aimĂ© l’article ?

J'ai créé un guide pour te lancer rapidement dans le crypto art.

Tu y découvriras :

  • La blockchain
  • Les NFTs
  • L'installation d'un wallet crypto
  • La frappe et la vente ton premier NFT
Si tu as aimé l'article, tu es libre de le partager ;)

Par François

J'ai créé le blog L'Artiste Crypto dans le but d'aider les artistes amateurs comme moi à se professionnaliser. Je souhaite apporter de l'inspiration en documentant la poursuite d'un objectif : devenir crypto artiste et réussir sur le Web3. A travers des articles, des vidéos et des interviews j'espÚre y parvenir et te faciliter la tùche.

Laisser un commentaire