Catégories
chronique news

Comment 3 livres m’ont permis de devenir sobre, d’arrĂȘter de fumer et de devenir minimaliste

Est-ce que ça t’intĂ©resse de savoir quels ont Ă©tĂ© les 3 livres qui m’ont apportĂ© le plus de bĂ©nĂ©fices positifs dans ma vie ? Je vais te les dĂ©voiler dans cet article. Ces livres n’ont pas forcĂ©ment de rapport direct avec le crypto art. Par contre, je pense qu’avoir une vie d’artiste peut ĂȘtre parfois compliquĂ© et certains livres et auteurs peuvent nous aider Ă  affronter nos dĂ©mons, nos peurs, devenir meilleurs et ĂȘtre qui nous voulons (ou le dĂ©couvrir). Ma façon et ma volontĂ© d’ĂȘtre artiste est mĂȘlĂ©e Ă  une quĂȘte d’indĂ©pendance et de mieux ĂȘtre. Je souhaite m’amĂ©liorer, me sentir libre et partager autour de moi des expĂ©riences artistiques qui pourraient avoir cet effet pour tout le monde. Être sobre, ne plus fumer et ĂȘtre minimaliste, 3 transformations pour au moins 27 avantages incroyables.

Cet article participe Ă  l’évĂšnement “Les 3 livres qui ont changĂ© ma vie” du blog Des Livres pour changer de vie d’Olivier Roland. J’apprĂ©cie beaucoup ce blog, et notamment le rĂ©sumĂ© du livre « comment se faire des amis » de Dale Carnegie. J’ai pensĂ© le mettre dans mon article, mais j’ai prĂ©fĂ©rĂ© me focaliser sur les livres qui ont eu les effets les plus incroyables sur ma vie. Olivier Roland lui-mĂȘme a eu une trĂšs forte influence positive sur ma vie. Cependant, sans les 3 livres donnĂ©s ici, je ne pense pas que les autres puissent avoir la mĂȘme importance aujourd’hui.

1Êłá”‰ libĂ©ration : La rĂ©volution du silence de Krishnamurti

Si tu n’as jamais lu Krishnamurti, fais-en l’expĂ©rience. Ces livres sont souvent des retranscriptions de confĂ©rences ou d’entretiens. Celui-ci est un texte original. Le titre original me semble d’ailleurs plus appropriĂ© maintenant que je reprends le livre en main : “the only revolution”. La seule rĂ©volution dont il est question est une rĂ©volution personnelle. Une rĂ©volution dans la mĂ©ditation. Se comprendre, partir en quĂȘte de nous-mĂȘme pour changer le monde.

đŸŒ± L’influence apaisante de Krishnamurti

Jiddu Krishnamurti a une façon de s’exprimer unique en son genre. Il a aussi la capacitĂ© de me calmer Ă©normĂ©ment quasi instantanĂ©ment. Sa lecture m’a permis de surpasser une pĂ©riode trĂšs compliquĂ©e de ma vie. Et je pense qu’il m’a Ă©galement permis de me libĂ©rer (en partie du moins) de ma dĂ©pendance Ă  l’alcool. En partie seulement, car j’ai aussi reçu l’aide d’un addictologue gĂ©nial et de sa prescription de baclofĂšne que je cherchais depuis longtemps.

Quand on est trĂšs mal, dĂ©primĂ© et qu’on a l’impression qu’on ne pourra jamais remonter la pente, Krishnamurti a la capacitĂ© de nous sortir de cet enfer. En tout cas, il m’a sorti des tĂ©nĂšbres plus d’une fois.

Je n’étais pas du tout prĂȘt Ă  mĂ©diter Ă  cette Ă©poque. Il a eu l’effet magique de me permettre, le temps de mes lectures, d’arrĂȘter de penser en vase clos, en spirale auto rĂ©pĂ©titive. J’avais des pensĂ©es nocives qui tournaient en boucles et sa lecture m’a permis de briser ces boucles.

Je ne me suis mis sĂ©rieusement Ă  mĂ©diter que rĂ©cemment, mais je pense qu’il y est pour beaucoup. Je crois que grĂące Ă  lui, j’ai compris que malgrĂ© toute l’aide que je pourrai obtenir de l’extĂ©rieur, j’étais le seul Ă  pouvoir m’en sortir.

🌈 La route vers la libĂ©ration de l’alcool

Ce livre, m’a permis de me libĂ©rer de l’alcool. Cette dĂ©pendance empĂȘche la crĂ©ativitĂ©, ruine la vie sociale, et dĂ©truis la santĂ© en gĂ©nĂ©ral. Si je ne l’ai pas forcĂ©ment lu en entier, sa lecture partielle aura tout de mĂȘme eu d’énormes effets positifs sur moi : elle me permettait de me focaliser sur autre chose que sur mes problĂšmes, et ce, d’une façon Ă  laquelle j’avais l’impression de ne pouvoir Ă©chapper. Il m’a Ă  chaque fois redonnĂ© le sourire et l’espoir lĂ  oĂč j’étais dans le noir le plus total.

2ᔉ libĂ©ration : En finir avec la cigarette de Allen Carr

Et encore une addiction de moins ! Ne sous-estime pas le pouvoir des livres ! J’ai tentĂ© plusieurs trucs pour arrĂȘter de fumer (patch inclus), mais c’est grĂące Ă  ce livre et au suivant que j’ai rĂ©ussi Ă  me libĂ©rer du flĂ©au de la nicotine. Allen Carr nous dĂ©montre tous les mĂ©canismes pernicieux de la nicotine et comment nous nous sommes fait laver le cerveau par ce “dark passenger”. Pour ceux qui sont encore fumeur ou vapoteur et qui souhaite en finir avec la nicotine, je ne peux que recommander ce livre. Pour commencer, il nous demande de continuer de fumer tant qu’on n’a pas lu le livre, ce qui permet Ă©videmment de lire (en fumant) sans s’imposer l’impossible tĂąche d’arrĂȘter de fumer tout de suite.

🚭 La rĂ©alitĂ© derriĂšre l’addiction Ă  la nicotine

Le livre Ɠuvre un peu comme de l’autohypnose et nous aide Ă  nous dĂ©laver le cerveau. Pour faire simple, personne n’est fumeur. On ne naĂźt pas fumeur. Être fumeur est seulement la consĂ©quence trĂšs nĂ©faste de l’addiction Ă  la nicotine et Ă  notre capacitĂ© Ă  nous voiler la face continuellement. Il nous propose Ă©galement des exercices intĂ©ressants afin de nous faire prendre conscience de l’ampleur des dĂ©gĂąts. Par exemple, il nous invite Ă  calculer le coĂ»t annuel de notre addiction en utilisant la formule suivante : nombre de paquets par semaine x 52 x nombre d’annĂ©es en tant que fumeur. Il est trĂšs facile d’arriver au prix d’une petite maison en province. Et si on n’y arrive pas avec les annĂ©es passĂ©es, il suffit d’ajouter les annĂ©es Ă  venir (raccourcies par les risques de cancer et d’AVC) et lĂ , on est sĂ»r d’y arriver.

😊 ArrĂȘter de fumer avec le sourire

Sa promesse est aussi trĂšs engageante : avec lui, vous allez arrĂȘter de fumer avec le sourire :). J’ai Ă©tĂ© aidĂ© par la covid pour arrĂȘter, mais j’ai bel et bien arrĂȘtĂ© en Ă©tant super content d’en avoir terminĂ© avec la nicotine. Je n’ai pas refumĂ© depuis et je n’ai mĂȘme pas eu envie de refumer.

Attention, je n’ai pas rĂ©ussi du premier coup. Il m’a fallu une deuxiĂšme tentative, une deuxiĂšme lecture des passages que j’avais soulignĂ©s et la lecture conjointe du livre qui suit pour me libĂ©rer dĂ©finitivement de la nicotine.

3ᔉ libĂ©ration : L’essentiel et rien d’autre de Fumio Sasaki

C’est un livre sur le minimalisme. Fumio Sasaki explique comment il vivait avant, comment il est devenu minimaliste et tous les bienfaits que cela lui a apportĂ©s. Il donne pas mal de techniques pour se dĂ©barrasser de nos objets et faire du tri. Les plus simples qui me servent encore :

  • jamais rien en double,
  • jeter ce qui est abimĂ© et ce qui n’a pas Ă©tĂ© utilisĂ© depuis plus de 6 mois,
  • supprimer les nids : les Ă©tagĂšres, les buffets, les multicases, etc. tant qu’on a des espaces de rangement, on a tendance Ă  les remplir et donc Ă  s’encombrer, en les supprimant, on supprime aussi le bazar et son Ă©ventuel retour
  • un qui entre, un qui sort : si on fait entrer un nouvel objet dans la maison, un autre doit en sortir (si possible de mĂȘme taille)

📩 Le minimalisme et la boüte de possessions TAKU

Ce livre m’a aussi rappelĂ© un autre livre que j’avais beaucoup aimĂ© : ‘Bolo Bolo’ de P.M., dans lequel l’auteur rĂ©flĂ©chit Ă  un monde utopique oĂč l’homme devrait faire tenir toutes ses possessions dans une boĂźte de 100cm x 50cm x 50cm (voir explications ici). Pour info, il s’agit d’un lyber, un livre libre de droits.

GrĂące Ă  ce livre, j’ai improvisĂ© un Ă©vĂ©nement decluttering avec mes sƓurs. Je leur ai expliquĂ© ma volontĂ© de me dĂ©barrasser d’un maximum d’objets et elles ont eu peur de voir tous mes objets partir chez EmmaĂŒs. Elles m’ont aidĂ© Ă  faire du tri, dĂ©gager, nettoyer, me sĂ©parer, (mĂȘme si maintenant, je regrette quelques livres) et ont gagnĂ© livres, BD, chaines hifis et divers « trĂ©sors ».

đŸŽ” Les dĂ©fis du minimalisme : Livres et Vinyles

J’ai encore du mal (comme l’auteur d’ailleurs) pour les vinyles et les bouquins. J’ai achetĂ© une liseuse, avec 2 dĂ©fauts : le premier, je l’ai achetĂ©e Ă  une fumeuse et la couverture en tissus a dĂ» mettre 2 mois Ă  ne plus sentir la cigarette. Ensuite, elle prĂ©sente un dĂ©faut que la vendeuse a bien vendu : la premiĂšre ligne n’affiche pas bien le texte, dĂ©faut mineur qui ne gĂȘne aucunement la lecture ⇒ mais en rĂ©alitĂ© ça me dĂ©range de ne pas pouvoir lire la premiĂšre ligne d’une page


J’ai quelques livres sur l’art et des magazines, certains que je n’ai pas encore lus : optical sound, volume, que j’ai achetĂ© en promo / fin de sĂ©ries chez les presses du rĂ©el, ou que j’ai sauvĂ© du pilon, je ne sais plus exactement
 Idem pour les vinyles, ils me rappellent sans cesse que je ne fais pas de musique, que je ne mixe pas ⇒ ils m’occupent l’esprit de façon nĂ©gative, mais je n’arrive pourtant pas Ă  me rĂ©soudre Ă  les vendre.

J’aimerais les faire dĂ©couvrir Ă  ma fille quand elle aura l’ñge de les apprĂ©cier ou les garder pour le jour oĂč je voudrais m’en servir (autrement dit jamais si je ne pose pas prĂ©cisĂ©ment le jour), pour le grain, pour la raretĂ©, si jamais je ne trouve pas le mĂȘme en numĂ©rique, etc. Toujours plus d’excuses qui cachent une nostalgie, ma difficultĂ© Ă  me dĂ©tacher du passĂ©, Ă  accepter que je n’ai pas pris le temps d’ĂȘtre DJ et que je ne le prendrai probablement pas tout de suite. À me dire qu’il est temps de passer Ă  autre chose, puisque je n’arrive pas Ă  m’en servir.

đŸ§č L’art du rangement et le minimalisme

Ce matin, j’ai refait un peu de rangement dans mon garage et ma voiture. J’ai gardĂ© des sangles “au cas oĂč”, mais si on garde tous nos objets uniquement dans l’éventualitĂ© d’une hypothĂ©tique utilisation Ă  la Saint-Glinglin, le rĂ©sultat est juste un encombrement de plus.

Idem en rentrant dans mon appart, j’ai vu ce rouleau de papier toilette qui Ă©tait d’abord dans ma voiture et qui est revenu dans mon appart suite Ă  un pique-nique. Le rouleau avait servi de sopalin / serviette Ă  ma fille, car j’avais oubliĂ© de prendre du sopalin pour le pique-nique. Ce rouleau Ă©tait aussi prĂ©vu pour le camping. Il a trainĂ© environ une semaine sur mon plan de travail de cuisine (pourtant bien rangĂ©). J’oubliais constamment de le remettre dans ma voiture. Au cas oĂč j’en aie besoin. Finalement, je l’ai mis oĂč il doit ĂȘtre : aux toilettes 🙂

Cela va ĂȘtre la mĂȘme chose pour les sangles, mon coffre est encore rempli d’objets pour EmmaĂŒs, du mobilier qui Ă©tait sur mon balcon et avait Ă©chappĂ© Ă  la premiĂšre salve de tris minimaliste : une petite table avec des montants en bambous qui venait d’EmmaĂŒs, des vases et bouteilles qui venaient peut-ĂȘtre d’une ressourcerie, des habits (il en reste toujours un peu), mais avec le temps, on arrive plus facilement Ă  dĂ©gager ce qui doit l’ĂȘtre, dernier en date une veste mi-saison Zara dĂ©chirĂ©e sous le bras (⇒ l’habit est dĂ©chirĂ©, au rebut.)

😂 Les rĂ©actions face au minimalisme

Petite anecdote marrante. AprĂšs mon premier grand rangement, une de mes sƓurs est venue me rendre visite. Et quand elle est entrĂ©e dans mon appartement, elle s’est Ă©tonnĂ©e : “Tu t’es fait cambrioler ???”. J’ai mis du temps Ă  comprendre sa blague, et j’ai vraiment cru quelques instants m’ĂȘtre fait cambrioler ;D.

Bref, ça peut faire rire et Ă©tonner, mais la rĂ©alitĂ©, c’est qu’adopter ce style de vie m’a fait Ă©normĂ©ment de bien. Et je ne referai maintenant jamais plus machine arriĂšre.

đŸ§˜â€â™‚ïž La mĂ©ditation de pleine conscience

L’auteur termine en expliquant qu’avec le minimalisme est venue aussi sa pratique de la mĂ©ditation. D’une vision new age, il a commencĂ© Ă  voir la pratique d’un Ɠil neuf. Quand on a rangĂ© son intĂ©rieur, on veut aussi ranger notre propre intĂ©rieur, nous-mĂȘme.

Comme lui, ce qui change ma vie en profondeur en ce moment : « La mĂ©ditation de pleine conscience pour les nuls » de Shamash Alidina. C’est le petit bonus cachĂ©. Je n’aimais pas trop la sĂ©rie pour les nuls, car ayant dĂ©jĂ  un (petit, voire mĂȘme un gros) pb de confiance en moi, je me sens nul quand je vois le titre. Mais quand on voit le niveau du contenu, on oublie vite ce sentiment. On commence tout de suite Ă  se sentir meilleur 🙂 et la confiance en soi remonte. Il apporte tout ce qu’un dĂ©butant en mĂ©diation comme moi avait besoin de savoir : de la position pour mĂ©diter Ă  la comprĂ©hension de l’approche de ce qu’est la mĂ©ditation pleine conscience en passant par tout un tas d’exercices.

Par exemple, supprimer l’amalgame relaxation / mĂ©ditation. La relaxation peut ĂȘtre un effet positif de la mĂ©ditation, mais ce n’est pas l’objectif principal. L’objectif de la mĂ©ditation est d’ĂȘtre simplement plus conscient de l’instant prĂ©sent. L’art et l’Ă©tat de flow, de concentration et d’oubli total en font complĂ©tement partie. Si tu connais cet Ă©tat, tu pratiques donc l’attention consciente. Je m’y retrouvais aussi avant (en codant ou en jouant de la musique), mais en prendre conscience et y ajouter des techniques pour retrouver facilement cet Ă©tat est bien sĂ»r un gros plus pour tout artiste qui veut progresser. Et sans aucun psychotrope !

Illustration Midjourney

Voici un prompt Midjourney crĂ©Ă© en demandant Ă  ChatGPT une idĂ©e d’illustration pour l’article que j’ai lĂ©gĂšrement retravaillĂ© ensuite.

/imagine une illustration d'une route sinueuse traversant divers paysages. Au début de cette route, montre des [chaßnes brisées sur le sol]:: . Plus loin sur la route, dessine une [cigarette éteinte]:: . En continuant le parcours, illustre un espace épuré avec seulement quelques objets essentiels, comme [un livre et une plante]:: . Au bout de cette route, représente une [silhouette assise en position de méditation sous un grand arbre]::5 , avec un lever de soleil lumineux à l'horizon. L'ambiance générale doit évoquer un [sentiment de libération]::10 , de progression et de paix.

Et voici le résultat :

illustration midjourney méditation  minimaliste et sobre

27 changements incroyables (et quelques anecdotes)

  1. SantĂ© : aucun rhume / rhinite / pharyngite depuis l’arrĂȘt du tabac
  2. Economies : 4600 euros d’alcool (2 ans et demi / app EasyQuit), 3734 euros de clope (un an, app Ouiquit), environ 700 euros de ventes d’objets, tatamis, futon, lit, probablement plus quand je rĂ©ussirai Ă  vendre mes livres et vinyles, et je ne compte pas ce que j’Ă©conomise en n’achetant plus rien d’inutile (aucune application pour le compter / estimer)
  3. Beaucoup moins de stress : je n’ai pas de calculateur de niveau de stress prĂ©cis mais je peux dire Ă©normĂ©ment en moins, au moins 50% de moins. Ce documentaire d’arte indique : « quand on a dĂ©jĂ  connu deux Ă©pisodes dĂ©pressifs majeurs mĂ©diter 20 minutes par jour rĂ©duit de 50% le risque de rechute ».
  4. Je ne perds plus d’argent inutilement : j’économise sur toutes les clopes qui ne servent Ă  rien, j’économise Ă©normĂ©ment sur tous les objets inutiles / dĂ©co que je pouvais acheter pour “meubler” / “dĂ©corer”
  5. J’ai un corps trĂšs en forme et j’ai perdu environ 10kg. Je fais un workout de 7′ tous les matins. Le livre de Fumio Sasaki indique qu’il est courant de perdre du poids en devenant minimaliste.
  6. Mon appartement est quasiment toujours propre et il est devenu plus grand ! ⇒ avec moins d’objets et de nids Ă  bordel, plus de place pour l’espace vide. L’espace vide = du potentiel ⇒ partie de voiture tĂ©lĂ©commandĂ©e, sĂ©ance de sport, de mĂ©ditation, crĂ©ation de cabanes, espace Lego, Playmobil, cĂąlins

  7. J’ai rĂ©ussi Ă  vendre des objets sur leboncoin et vinted, j’ai d’ailleurs encore des chaussures en vente
  8. Gain de place : mon salon / chambre est dĂ©gagĂ©, je peux y faire mon sport et ma mĂ©ditation du matin, ma fille peut jouer avec sa voiture tĂ©lĂ©guidĂ©e. Avant j’avais plusieurs tatamis, je trouvais ça gĂ©nial, je me disais : ha oui ça me dĂ©finit bien, j’aime le Japon, la culture nippone, les mangas, c’est classe. Un peu comme dans Fight Club : les biens que nous possĂ©dons finissent par nous possĂ©der. Mais je ne savais jamais comment les entretenir, Ă  chaque fois, je me posais la question, est-ce que je peux les mouiller ou pas ? Ils Ă©taient trĂšs lourds donc difficiles Ă  dĂ©placer et il y avait bcp de poussiĂšre en dessous. Je n’ai pas mis le feu Ă  mon appart comme Tyler Durden, je suis allĂ© modestement sur leboncoin. J’ai eu un peu de mal Ă  les vendre mais j’en suis Ă©normĂ©ment satisfait, ils allaient avec un gros futon de 2m carrĂ©, trĂšs compliquĂ© Ă  bouger Ă©galement. J’ai remplacĂ© tout ça par quelque chose de bcp plus mobile : un petit futon sur une armature en bois qui se transforme en fauteuil en journĂ©e.
  9. Je cherche beaucoup moins mes affaires et celles de ma fille (⇒ encore du stress et de l’énervement en moins)
  10. Quasiment plus rien en double (quelques serviettes de bain, des couverts :), je crois me rappeler que Fumio Sasaki n’a plus qu’une serviette, un tenugui (æ‰‹æ‹­ă„) : « J’ai rĂ©cemment troquĂ© toutes mes serviettes de bain contre un simple tenugui , petite serviette fine de tradition japonaise. Elle est incroyable. Elle peut servir Ă  tout et sĂšche Ă©tonnamment vite Â«Â , p.99
  11. Une liste de course perpĂ©tuelle simplifiĂ©e (j’ai une liste perpĂ©tuelle sur Notion, dans le sens du magasin, comme ça je n’oublie rien et j’ajoute rarement des nouveautĂ©s), je passe moins de temps Ă  faire les courses ou les magasins.
  12. Je fais au moins 20 minutes de méditation en me réveillant
  13. Je suis devenu plus productif
  14. Je fais plus facilement du tri dans mes projets et liste de tĂąches
  15. Je suis énormément plus serein
  16. Je me sens plus libre (mĂȘme si je n’ai pas encore complĂštement terminĂ© ma quĂȘte de libertĂ© et d’indĂ©pendance, la derniĂšre Ă©tant celle de la libertĂ© / indĂ©pendance financiĂšre).
  17. J’ai gagnĂ© de la confiance en moi
  18. Je suis bcp plus calme, je ne hausse plus la voix
  19. Je sens bon, je ne me pose plus la question de savoir si j’ai ou non bonne haleine
  20. Je ne me pose plus la question de déranger qui que ce soit avec ma fumée
  21. Je m’occupe mieux de mes projets, car je ne suis plus en train de penser quand est-ce que je vais pouvoir fumer une clope.
  22. J’apprĂ©cie le parfum des fleurs, de la nature, les repas, le goĂ»t des aliments
  23. Je n’ai plus jamais mal au crĂąne le matin et je n’ai presque plus jamais de cĂ©phalĂ©es
  24. Je voyage trĂšs lĂ©ger, car j’ai beaucoup moins d’habits et de besoins. Ma sƓur avec qui je faisais du camping cet Ă©tĂ© rigolait en me disant : “Eh bien ! Tu as ramenĂ© tout ton appart pour le camping ! et moi de rĂ©pondre que oui 🙂 ⇒ finalement, j’avais quasiment le mĂȘme confort en camping que chez moi 🙂 Tout ce qui me manquait, c’est le frigo. Je pense que ce serait une bonne idĂ©e de proposer aux campings des locations de frigos pour leurs campeurs. (Je n’ai vu qu’un seul camping qui proposait le partage d’un frigo au niveau des sanitaires, le camping municipal de la Roche Bernard)
  25. Sobre ⭐⭐⭐⭐⭐
  26. Non-fumeur ⭐⭐⭐⭐⭐
  27. Minimaliste ⭐⭐⭐⭐⭐

Mais quel rapport avec le crypto art ?

Comme je le disais au dĂ©but, je pense qu’un esprit sain dans un corps sain sera plus Ă  mĂȘme de s’épanouir et ira probablement beaucoup plus loin. Alors si tu veux aller plus loin et faire de l’art toute ta vie, prends soin de toi, de ton corps et de ta santĂ©. Me libĂ©rer de mes addictions et devenir plus indĂ©pendant au niveau des objets me permet de me consacrer plus sereinement Ă  d’autres sujets et notamment Ă  l’art. Ce que tu fais pour toi profite Ă  l’art et finalement Ă  tout le monde.

Tu as ❀ aimĂ© l’article ?

J'ai créé un guide pour te lancer rapidement dans le crypto art.

Tu y découvriras :

  • La blockchain
  • Les NFTs
  • L'installation d'un wallet crypto
  • La frappe et la vente ton premier NFT
Si tu as aimé l'article, tu es libre de le partager ;)

Par François

J'ai créé le blog L'Artiste Crypto dans le but d'aider les artistes amateurs comme moi à se professionnaliser. Je souhaite apporter de l'inspiration en documentant la poursuite d'un objectif : devenir crypto artiste et réussir sur le Web3. A travers des articles, des vidéos et des interviews j'espÚre y parvenir et te faciliter la tùche.

Laisser un commentaire