Catégories
créativité débutant productivité

Comment choisir son matériel de crypto artiste ?

Une question rĂ©currente des dĂ©butants est quel matĂ©riel choisir ? Quel est le matĂ©riel du crypto artiste ? Qu’est-ce qu’il va me falloir pour commencer ? Quelle carte graphique, quelle tablette ou quel ordi. C’est une trĂšs mauvaise question. Cette question n’est lĂ  que pour te faire perdre du temps. Elle n’existe dans ton esprit que pour t’empĂȘcher de produire de l’art. Si tu veux savoir ce qui est vraiment important, lis la suite de cet article.

Pour accompagner la lecture de cet article je te propose aujourd’hui l’Ă©coute de cet album de Nomi Ruiz. J’ai choisi cet album car je viens de dĂ©couvrir l’artiste et que je trouve vraiment trĂšs personnelle et crĂ©ative sa façon de chanter.

L’important pour un artiste

L’important pour un artiste : il doit avant tout produire son art. C’est Ă  peu prĂšs tout. On peut dĂ©cider de certains outils de crĂ©ation mais il faut surtout produire. On peut aussi dĂ©cider de devenir artiste sans Ɠuvre mais il faut bien faire avancer sa pratique pour arriver Ă  cette conclusion. L’artiste sans Ɠuvre n’a souvent aucune Ɠuvre physique mais produit tout de mĂȘme de l’art sous une autre forme. Un papier et un crayon peuvent suffire.

Le premier jet est important, comme pour les Ă©crivains : faire sortir le premier jet pour faire Ă©merger l’idĂ©e. Ensuite la retravailler. On peut corriger quelque chose de mauvais mais on ne va pas corriger quelque chose qui n’existe pas. Recommencer et produire le plus possible, c’est l’unique façon de s’amĂ©liorer et de produire de l’art. Il faut s’y mettre Ă  fond et de maniĂšre quotidienne. Une journĂ©e n’est pas terminĂ©e tant qu’on a pas produit une (ou mĂȘme plusieurs) Ɠuvre(s).

La répétition : un moteur essentiel de la créativité

Cette idĂ©e est illustrĂ©e par une expĂ©rience partagĂ©e par David Bayles et Ted Orland dans leur livre « Art & Fear: Observations On the Perils (and Rewards) of Artmaking« . Ils racontent l’histoire d’un professeur de cĂ©ramique qui a divisĂ© sa classe en deux groupes : un groupe Ă©valuĂ© sur la quantitĂ© de travail produit et l’autre sur la qualitĂ©. À la fin du cours, les Ɠuvres de la plus haute qualitĂ© provenaient toutes du groupe Ă©valuĂ© sur la quantitĂ©. Cette expĂ©rience montre que la pratique constante et la production rĂ©guliĂšre peuvent conduire Ă  une amĂ©lioration de la qualitĂ©. Bien que cette expĂ©rience ne soit pas scientifiquement rigoureuse, elle illustre une idĂ©e qui est largement acceptĂ©e dans de nombreux domaines : la pratique mĂšne Ă  l’amĂ©lioration. En tant qu’artistes, nous devons donc nous concentrer sur la production rĂ©guliĂšre d’Ɠuvres, apprendre de nos erreurs et continuer Ă  nous amĂ©liorer.

Mettre en place la production

Introduction Ă  la production

Plusieurs oeuvres en une journée ? Prends le cas de Beeple, il travaille une heure par jour et réussit à produire plusieurs oeuvres dans ce laps de temps. Il en a fait une performance et un cours. Les gens le suivent du monde entier. La performance a créé son audience et ses oeuvres.

La patience et la vision Ă  long terme

Evidemment il lui a fallu du temps pour en arriver lĂ . Ne te dĂ©courage pas. Aie une vision long terme. Imagine-toi comme Beeple dans 10 ans. Pour dĂ©marrer par contre, il faut y aller petit Ă  petit. Tu ne vas pas pouvoir produire autant aussi bien qu’un Picasso au premier jour. MĂȘme en utilisant les IA. Pour prendre l’exemple de l’IA, il va falloir quand mĂȘme apprendre Ă  utiliser l’IA et trouver ton sujet de dessin. Tu vas utiliser ChatGPT pour trouver ton idĂ©e ? TrĂšs bien, mais lĂ  encore, nouvel outil : nouvelle compĂ©tence. Pour commencer Ă  produire ou pour produire plus vite il va falloir parfois un peu de compĂ©tences et les compĂ©tences s’acquiĂšrent en se formant.

La diffusion de l’art

Une fois que la production est en place. On pourra passer Ă  la diffusion. Le crypto artiste est d’abord un artiste. Le crypto artiste le devient en choisissant un mode de diffusion indĂ©pendant : le NFT et la blockchain. Il peut d’ailleurs aussi choisir ou charger quelqu’un de faire la diffusion pour lui s’il en a les moyens. L’important c’est donc la matiĂšre premiĂšre. Sans elle l’artiste n’a rien Ă  proposer au monde.

L’identification et l’exploitation des compĂ©tences

Je te propose de faire un petit Ă©tat des lieux de tes compĂ©tences actuelles. De les lister et de ne pas t’arrĂȘter tant que tu n’en as pas obtenu au moins 10. Tu peux ensuite les organiser par maĂźtrise, de la mieux maĂźtrisĂ©e Ă  la moins bien maĂźtriser. Une fois que tu as la premiĂšre ou soyons fous les 3 premiĂšres 🙂 (j’adore le 3 car c’est la racine cubique de 27, tu te rappelles mon obsession du 27 ?). Oublie temporairement les autres et concentre-toi sur ces compĂ©tences. Et tu crĂ©es de l’art avec.

Exemple personnel et focalisation sur les compétences clés

Par exemple les compétences artistiques sur lesquelles je veux me focaliser sont les suivantes :

  • ma capacitĂ© Ă  coder
  • mon goĂ»t pour l’art conceptuel
  • mes capacitĂ©s musicales

Cela fait dĂ©jĂ  beaucoup, mais je sais que ce sont ces 3 compĂ©tences que je veux dĂ©velopper. Je veux devenir un maĂźtre dans leur pratique conjointe. Peut-ĂȘtre que je ne serai pas un maĂźtre dans le code ni en musique ni en art conceptuel, mais je vais m’efforcer de devenir un maĂźtre dans la pratique conjointe des 3 pratiques. Je crĂ©e mon mĂ©dium.

L’importance de la pratique quotidienne et de l’expertise

En travaillant tous les jours les pratiques oĂč tu es Ă  l’aise tu vas devenir trĂšs douĂ© dans ce domaine. Si tu le souhaites, tu pourras facilement donner des cours. Tu deviendras un expert. Tu vas te crĂ©er des outils pour aller plus vite, tu vas pousser dans leurs retranchements chaque coup de pinceau, le moindre geste, et trouver la façon la plus efficace de le rĂ©aliser, la plus rapide, la plus artistique.

Nétéro, 10 000 coups de poings par jour, son hommage à son art

L’Hommage Ă  l’Art Ă  travers la Discipline

Quand je pense Ă  cette technique je me rappelle un passage du manga Hunter X Hunter. On assiste Ă  un flashback qui raconte le passĂ© de Netero. Comment dans sa pratique de son art (martial) il a dĂ» passĂ© un moment de sa vie en ermite. Il a travaillĂ© sur un seul mouvement : un gyaku tsuki. (J’Ă©tais karatĂ©ka dans mon enfance :). Un coup de poing direct poing opposĂ© Ă  la jambe qui avance.

Il a dĂ©cidĂ© de faire honneur aux arts martiaux. Eux qui lui avaient tant donnĂ©. Il se devait de leur rendre hommage chaque jour. Chaque jour il allait donc exĂ©cuter le meilleur gyaku tsuki qu’il puisse faire. Qu’il vente, qu’il neige, qu’il aille bien, qu’il soit malade. Il devait exĂ©cuter 10 000 gyaku tsuki tous les jours. Les premiers jours il passa ses journĂ©es entiĂšres pour exĂ©cuter ses sĂ©ries. C’Ă©tait difficile et cela demandait de la persĂ©vĂ©rance et de la discipline. Mais son dĂ©sir d’hommage et son amour des arts martiaux le soutenaient.

Il continua ainsi plusieurs annĂ©es et un jour il s’aperçu qu’il avait terminĂ© sa journĂ©e en une matinĂ©e. Il dĂ©cida d’aller prĂ©senter son mouvement dans un dojo (ou son ancien dojo ? => revoir l’Ă©pisode) (un centre d’art martiaux tenu par un maĂźtre). Il expliqua qu’il allait leur prĂ©senter le coup qu’il avait travaillĂ©. Sa puissance, sa prĂ©cision, sa rapiditĂ© d’exĂ©cution, tout Ă©tait tellement parfaitement exĂ©cutĂ©, que le maitre du dojo lui demanda de prendre sa place et de lui enseigner sa technique. L’Ă©lĂšve dĂ©passe le maĂźtre. Le maĂźtre redevient l’Ă©lĂšve.

La Puissance de la Régularité et de la Discipline

Tu peux tout Ă  fait faire la mĂȘme chose. Il suffit d’avoir un rĂȘve assez fort, de pratiquer tous les jours mĂȘme Ă  raison d’un quart d’heure. L’important est la rĂ©gularitĂ©. La discipline et la rigueur de la rĂ©pĂ©tition est seule garante de ta rĂ©ussite. Choisis un maĂźtre, un gĂ©nie que tu admires. Copie son style, tente de reproduire son art. Tu le feras de toute façon Ă  ta façon avec tes moyens.

ArrĂȘte de dire c’est facile je pourrais le faire, fais le. Sois du cĂŽtĂ© des crĂ©ateurs, pas du cĂŽtĂ© des consommateurs. Sois humble devant la difficultĂ© de la tĂąche et de la rigueur qu’elle demande. Ne perds pas ton objectif de vue. Et regarde toi dans seulement 1 an. Si tu rĂ©ussis Ă  tenir une discipline d’une Ɠuvre par jour. Tu auras produit 365 oeuvres. Peut-ĂȘtre n’auras-tu pas de chef d’Ɠuvre, mais tu pourras aussi laisser ton public dĂ©cider et proposer quelque chose.

Transcription de l’extrait de Hunter X Hunter, Saison 3 Ă©pisode 11, Irruption Soudaine, 11’25 »

L’Expression de la Gratitude Ă  travers l’Art Martial

(Voix off, on voit NĂ©tĂ©ro torse nu dans un paysage montagneux, il neige, il est recouvert de neige en position kiba dachi, position de cavalier) NĂ©tĂ©ro. 46 ans. L’hiver.
Il sentait les limites de son corps et de son art. AprĂšs avoir rĂ©flĂ©chi encore et encore, il ne ressentit qu’une seule chose.

感
èŹ

GRATITUDE.
(kansha en japonais romaji)

C’Ă©tait la gratitude.

Il se sentait infiniment redevable envers l’art martial qui l’avait Ă©duquĂ©. Il choisit d’exprimer Ă  sa façon sa reconnaissance.
10 000 fois par jour il tendrait le poing en signe de gratitude.
Concentration. Respect. PriĂšre. Garde. Et frappe.
A l’Ă©poque le rituel lui prenait 5 ou 6 secondes.
Répéter 10 000 fois ce rituel lui prit plus de 18 heures le premier jour.
Au terme de la journĂ©e, il s’Ă©croula de fatigue.
Puis il se leva et recommença jour aprÚs jour.

Deux AnnĂ©es s’Ă©coulĂšrent.
Et il remarqua un changement.
Au terme de son exercice, il faisait encore jour.
C’est aprĂšs son 50Ăšme anniversaire qu’il se mĂ©tamorphosa.
Effectuer 10 000 fois son mouvement lui prenait moins d’une heure.
Cela lui permit d’accroĂźtre son temps de priĂšre.

La MĂ©tamorphose par la Discipline et la DĂ©votion

(Dojo de l’Ă©cole TensĂŽ-RyĂ», NeĂ©tĂ©ro confiant et souriant, passe devant les Ă©lĂšves du dojo, se positionne devant le maĂźtre pour prĂ©senter son mouvement, reprise de la voix off)
Lorsqu’il quitta la montagne, les poings de NĂ©tĂ©ro…
Ă©taient plus rapides que le son

(Voix off d’un Ă©tudiant) J’ai dĂ» halluciner. Il a disparu l’espace d’un instant. Le bruit est venu aprĂšs.
(L’Ă©tudiant) MaĂźtre ?
(Le maĂźtre en pleurs) DĂ©esse Kannon ?
(NĂ©tĂ©ro, sĂ©rieux et grave) Bien… On va se disputer cette Ă©cole.
(Le maßtre, se prosterne en dogeza vers Nétéro) Je vous offre volontiers mon école. Je vous en supplie, acceptez-moi comme disciple.
(Reprise voix off, Nétéro souriant) Un monstre était né.
(Nétéro) OK. Si vous me donnez à manger.

(Voix off) Cette histoire remonte maintenant Ă  plus de 60 ans.

Illustration libre MidJourney

https://s.mj.run/WMN3PTWB4NY une photo réaliste
discipline de fer

J’ai simplement donnĂ© une photo de NĂ©tĂ©ro dans la neige et demandĂ© une photo rĂ©aliste. J’imagine que cette personne un peu androgyne provient de certains filtres de censure qui empĂȘche MidJourney de reprĂ©senter des corps nus. En tout cas j’aime beaucoup le rĂ©sultat. Il m’en a d’ailleurs fait d’autres intĂ©ressants que je te mets en dessous.

La photo d’origine de NĂ©tĂ©ro sous la neige rĂ©alisant son coup de poing en kiba dachi.

la discipline de Netero de Hunter X Hunter

Notes et culture japonaise

Note : AprĂšs avoir revu cette sĂ©quence, il s’avĂšre que NĂ©tĂ©ro ne fait pas un gyaku tsuki, il alterne les tsukis droite gauche en kiba dachi pendant sa retraite. Et le coup qu’il prĂ©sente au dojo ressemble Ă  un oi tsuki. Ma mĂ©moire m’a donc jouĂ© des tours 🙂


Pour ta culture perso :

  1. « Gyaku Tsuki » (逆çȘă) : C’est un coup de poing inversĂ© en karatĂ©. Le terme « gyaku » signifie « inverse » ou « opposé » et « tsuki » signifie « frappe ». Dans ce coup, le poing opposĂ© Ă  la jambe avant est utilisĂ© pour frapper. En français, on pourrait le traduire par « coup de poing inversé ».
  2. « Oi Tsuki » (èżœă„çȘă) : C’est un coup de poing en avançant en karatĂ©. « Oi » signifie « poursuivre » ou « suivre » et « tsuki » signifie « frappe ». Dans ce coup, le poing du mĂȘme cĂŽtĂ© que la jambe avant est utilisĂ© pour frapper tout en avançant. En français, on pourrait le traduire par « coup de poing en avançant ».
  3. « Kannon » ou « Kamaishi Daikannon » (é‡œçŸłć€§èŠłéŸł) : Kannon est une dĂ©esse de la compassion dans le bouddhisme japonais. Kamaishi Daikannon est une statue monumentale de cette dĂ©esse situĂ©e Ă  Kamaishi, au Japon. La statue, qui mesure 48,5 mĂštres de haut, a Ă©tĂ© Ă©rigĂ©e en 1970 pour prier pour la sĂ©curitĂ© en mer et la revitalisation de l’industrie de la pĂȘche. En français, on pourrait traduire « Kannon » par « dĂ©esse de la compassion » et « Kamaishi Daikannon » par « Grande dĂ©esse de la compassion de Kamaishi ».

Si tu as déjà une production (tu peux te téléporter directement ici)

Si tu as plein d’oeuvres en stock et que la production n’est pas (ou plus) un problĂšme pour toi, tu peux alors passer Ă  la suite et lire les articles suivants :

Conclusion Ă©claire

Le matĂ©riel du crypto artiste ? La discipline d’une production quotidienne qui t’apportera gratitude et maĂźtrise de ton art.

Est-ce cet article t’a motivĂ© ? Est-ce que tu vas pratiquer ton gyaku tsuki perso ? Deviens un·e maĂźtre·sse. Deviens un·e monstre de qui on veut tout apprendre.

Tu as ❀ aimĂ© l’article ?

J'ai créé un guide pour te lancer rapidement dans le crypto art.

Tu y découvriras :

  • La blockchain
  • Les NFTs
  • L'installation d'un wallet crypto
  • La frappe et la vente ton premier NFT
Si tu as aimé l'article, tu es libre de le partager ;)

Par François

J'ai créé le blog L'Artiste Crypto dans le but d'aider les artistes amateurs comme moi à se professionnaliser. Je souhaite apporter de l'inspiration en documentant la poursuite d'un objectif : devenir crypto artiste et réussir sur le Web3. A travers des articles, des vidéos et des interviews j'espÚre y parvenir et te faciliter la tùche.

6 réponses sur « Comment choisir son matériel de crypto artiste ? »

TrĂšs sympa ton article François ! En effet, lorsque l’on veut progresser, il faut travailler, il n’y a pas de secret. Rares sont ceux qui parviennent sans efforts Ă  leurs rĂ©sultat. Et encore plus rares sont ceux qui y arrivent du premier coup 😉 Bonne continuation !

Merci Flore, il faut persĂ©vĂ©rer, rater, s’organiser et recommencer. Comme dit (Ă  peu prĂšs) Derek Sivers, il faut avoir fait toutes les erreurs possibles pour devenir expert dans un domaine.

Salut François,

Je ne connaissais pas du tout le domaine de l’art mĂȘlĂ© Ă  la crypto, mais je vois des similitudes avec un de mes mĂ©tiers : rĂ©dacteur web et seo en free-lance.

Le pouvoir des habitudes : Je teste une nouvelle routine, qui est de travailler pour mes clients le matin (lĂ  ou j’ai le plus d’Ă©nergie et ou je suis le plus crĂ©atif…oui, il faut identifier ce moment de la journĂ©e, c’est primordial), Ă  midi, pause dĂ©j rapide, un peu de jeux vidĂ©os et vers 14h30 je reprend et lĂ  je bosse pour mon blog et mes projets Ă  moi. Pour l’instant ça fonctionne bien, faut voir sur le long terme.

La mĂ©thode des petits pas : Vouloir courir un marathon sans jamais avoir fait de course Ă  pied, c’est du suicide. C’est pareil pour tout ! Il faut y aller Ă©tapes par Ă©tapes et dĂ©couper les Ă©tapes en sous Ă©tapes et aussi un concept que tu connais probablement dĂ©jĂ …cĂ©lĂ©brer les victoires !

Bref, j’arrĂȘte mon dev perso de comptoir ^^ merci pour cette dĂ©couverte 😉

Merci Benoit 🙂
Moi aussi j’ai en gĂ©nĂ©ral plus d’Ă©nergie le matin donc je fais ce que j’ai le plus de mal Ă  faire Ă  ce moment ça me demande bcp moins d’effort de motivation.
Pour la cĂ©lĂ©bration de victoire je n’ai pas trop l’habitude mais je tente de m’y mettre. La satisfaction du travail accompli est dĂ©jĂ  une belle rĂ©compense pour moi car je suis trĂšs lent.

Laisser un commentaire