Catégories
débutant nft

Comprendre et utiliser les smart contracts, un cours pratique pour artistes

Si tu es artiste et que tu souhaites te diriger vers le crypto art et la crĂ©ation de NFT, il faut absolument que tu comprennes ce que sont les smart contracts et comment les utiliser. Le monde des NFT a rĂ©volutionnĂ© le monde de l’art et la façon dont les artistes peuvent produire et gĂ©rer leur art. Tout cela n’est devenu possible qu’avec la crĂ©ation des contrats intelligents, des programmes autonomes qui exĂ©cutent automatiquement les conditions d’un accord entre les parties. Pour les artistes NFT, les smart contracts offrent une multitude d’avantages, allant de la gestion des droits d’auteur Ă  la distribution automatique des royalties. Dans cet article je te propose de t’expliquer ce qu’est un smart contract, quels sont ses avantages pour les artistes, comment en fabriquer un et comment les utiliser. Que tu sois dĂ©butant dans le monde des NFT ou que tu cherches Ă  amĂ©liorer ta comprĂ©hension des NFT, cet article te fournira les informations essentielles pour tirer le meilleur parti de cette technologie innovante.

Comme d’habitude, je te propose un peu de musique pour accompagner cet article, sache d’ailleurs que je parle d’art et de NFT sur ce blog et la musique en fait intĂ©gralement partie, holly herndon

Les bases des smart contracts

DĂ©finition et fonctionnement des smart contracts

Un smart contract est un programme informatique qui s’exĂ©cute automatiquement lorsqu’un ensemble de conditions prĂ©dĂ©finies est respectĂ©. Ces contrats sont stockĂ©s et exĂ©cutĂ©s sur une blockchain, une base de donnĂ©es dĂ©centralisĂ©e et sĂ©curisĂ©e qui permet de suivre et de vĂ©rifier toutes les transactions effectuĂ©es. Les smart contracts sont souvent utilisĂ©s pour automatiser et sĂ©curiser des processus tels que les transferts de fonds, la gestion des droits d’auteur ou la distribution des royalties.

Le fonctionnement des smart contracts repose sur la logique « si-alors » (if-then) : si une condition est remplie, alors une action spĂ©cifique est dĂ©clenchĂ©e. Par exemple, un smart contract pourrait ĂȘtre programmĂ© pour dire : « Si l’acheteur envoie une certaine somme Ă  l’artiste, alors l’Ɠuvre d’art NFT est transfĂ©rĂ©e Ă  l’acheteur. » Une fois les conditions remplies, le smart contract s’exĂ©cute automatiquement, sans intervention humaine, garantissant ainsi la sĂ©curitĂ© et la fiabilitĂ© des transactions.

Les blockchains populaires pour les smart contracts : Ethereum, Tezos

Plusieurs blockchains sont utilisées pour créer et gérer des smart contracts. Parmi les plus populaires, on trouve :

Ethereum est la blockchain historique. C’est sur cette blockchain que Vitalik Buterin a inventĂ© le langage solidity qui est Ă  l’origine des smart contracts. Il est donc logique qu’elle hĂ©berge un grand nombre de NFT et soit la plateforme de rĂ©fĂ©rence pour de nombreux projets d’art numĂ©rique.

Beaucoup plus rĂ©cente, la blockchain Tezos semble ĂȘtre devenue la deuxiĂšme plateforme pour les projets d’art et de NFT. Son succĂšs provient de sa structure mĂȘme plus propre et Ă©co-responsable qu’Ethereum. Tezos est une blockchain française open source qui a choisi un consensus dit Proof Of Stake, PoS (preuve d’enjeu). Le PoS n’implique pas la rĂ©solution de problĂšmes complexe comme le Proof of Work comme Ethereum.

Les deux blockchains sont aujourd’hui Ă©quivalentes, car en septembre 2021, The Merge a eu lieu, une modification profonde de la blockchain Ethereum qui l’a fait passer en PoS.

De nombreuses autres blockchains existent, telles que Binance Smart Chain (BSC), Polygon, Polkadot ou Cardano, mais selon moi, les deux blockchains les plus en vogue et les plus visibles sur Twitter sont Ethereum et Tezos.

Crypto artistes

Les avantages des smart contracts pour les artistes NFT

Comme les smart contracts sont des programmes informatiques, il n’y a plus d’intermĂ©diaires humains pour vĂ©rifier l’exĂ©cution d’un contrat. C’est la blockchain qui elle-mĂȘme qui va valider la transaction et la rendre irrĂ©versible et indĂ©lĂ©bile en l’inscrivant dans son registre. Et c’est le programme qui va s’exĂ©cuter une fois toutes les conditions nĂ©cessaires rĂ©unies.

Automatisation des transactions et des royalties

En ce qui concerne les royalties, c’est Ă  dire les sommes qu’un artiste peut demander quand on revend son Ɠuvre, elles peuvent ĂȘtre intĂ©grĂ©es directement dans le contrat du NFT. L’artiste auteur peut donc dĂ©cider dĂšs la crĂ©ation de son Ɠuvre, quelles seront ces royalties, et Ă  quel moment elles devront ĂȘtre reversĂ©es. Le plus courant est de configurer un pourcentage du prix de revente de l’Ɠuvre. Ce qu’on appelle le second marchĂ©, c’est quand notre premier collectionneur (1er marchĂ©, 1Ăšre vente de l’Ɠuvre) va dĂ©cider de revendre son NFT (second marchĂ©). A ce moment, lors de la vente, le collectionneur touchera le prix de vente MOINS le pourcentage que nous avons configurer dans le smart contrat. Par exemple, si notre Ɠuvre est revendue 1 ETH et que nous avons configurĂ© 20% de royalties, nous toucherons donc 0.2 ETH et le collectionneur revendeur 0.8 ETH.

CrĂ©ation d’Ă©ditions limitĂ©es et d’Ɠuvres uniques

Les smart contracts permettent Ă©galement aux artistes de crĂ©er des Ă©ditions limitĂ©es et des Ɠuvres uniques de maniĂšre sĂ©curisĂ©e et vĂ©rifiable. En utilisant un smart contract pour Ă©mettre un nombre limitĂ© d’exemplaires d’une Ɠuvre d’art NFT, l’artiste peut assurer la raretĂ© et la valeur de celle-ci. De mĂȘme, un smart contract peut garantir qu’une Ɠuvre d’art est unique en ne permettant pas sa duplication ou sa reproduction.

Une rĂšgle moins connue est celle du copymint. Il s’agit de ne pas crĂ©er de NFT identiques sur des blockchains diffĂ©rentes, ce qui pourrait ĂȘtre considĂ©rĂ© comme de l’auto-plagiat. Des plateformes comme OpenSea intĂšgrent des politiques de copymint pour lutter contre les copies et disposent de mĂ©canismes de dĂ©tection des faux.

Gestion des droits d’auteur et de la propriĂ©tĂ© intellectuelle

Les smart contracts jouent Ă©galement un rĂŽle clĂ© dans la gestion des droits d’auteur et de la propriĂ©tĂ© intellectuelle des artistes NFT. En intĂ©grant des conditions et des clauses spĂ©cifiques au smart contract, les artistes dĂ©terminent l’utilisation, le partage ou la vente de leurs Ɠuvres d’art. Par exemple, un artiste peut exiger qu’un pourcentage des royalties soit versĂ© au crĂ©ateur original lors de chaque revente de l’Ɠuvre. De plus, les smart contracts aident Ă  protĂ©ger les artistes contre le vol et la contrefaçon en assurant l’Ă©change uniquement d’Ɠuvres d’art authentiques et originales sur les plateformes NFT.

Une plateforme comme teia, par exemple, propose l’adjonction d’un licence creative common au moment du mint de l’oeuvre. Cela permet Ă  l’artiste d’intĂ©grer dans le NFT les conditions d’utilisation de son oeuvre Ă  travers cette licence. Le NFT restera liĂ© Ă  la licence Ă  vie. On peut Ă©galement rĂ©flĂ©chir Ă  un mĂ©canisme empĂȘchant le burn (la destruction) de l’Ɠuvre, ou n’autorisant que le crĂ©ateur Ă  le faire.

GrĂące Ă  la nature transparente et immuable des blockchains, les smart contracts assurent une traçabilitĂ© claire des transactions et des droits de propriĂ©tĂ© intellectuelle. Cela permet aux artistes de suivre l’Ă©volution de leurs Ɠuvres d’art sur le marchĂ© et de s’assurer qu’ils reçoivent une rĂ©munĂ©ration appropriĂ©e pour leur travail. En somme, les smart contracts offrent aux artistes NFT un moyen puissant et sĂ©curisĂ© de protĂ©ger et de gĂ©rer leurs droits d’auteur et leur propriĂ©tĂ© intellectuelle.

Comment créer un smart contract pour les NFT

Les langages de programmation et les outils pour créer des smart contracts

Pour crĂ©er un smart contract pour les NFT, il est essentiel de choisir un langage de programmation et des outils adaptĂ©s. Le langage de programmation le plus couramment utilisĂ© pour les smart contracts sur Ethereum est Solidity. Sur Tezos, le langage natif des smart contracts est Michelson. Des outils tels que Remix, Truffle, Hardhat ou Alchemy pour Ethereum et SmartPy ou Ligo pour Tezos facilitent le dĂ©veloppement, le dĂ©ploiement et les tests de smart contracts pour les NFT. Comme Michelson n’est pas un langage Ă©vident ni trĂšs facile d’accĂšs, je te conseille d’essayer SmartPy (python) ou Ligo (javacscript) en fonction de tes prĂ©fĂ©rences de langage.

ParenthĂšse sur la programmation

Petite parenthĂšse, si tu n’as aucune compĂ©tence en programmation, je ne saurais que t’encourager Ă  acquĂ©rir cette compĂ©tence. Elle te sera toujours utile car mĂȘme si de nombreux outils no code existent, c’est toujours mieux de savoir faire par soi-mĂȘme. Tu pourras en plus dĂ©velopper tes propres outils, et donc te faire du sur-mesure. Et dans le cas des smart contracts, cela te servira toujours de savoir lire du code pour reproduire un contrat que tu trouves intĂ©ressant ou simplement pour le dĂ©chiffrer et vĂ©rifier que tout est en ordre, Ă  premiĂšre vue.

👉 En parlant de sur-mesure, n’hĂ©site pas Ă  m’indiquer en commentaires si un cours d’initiation ou mĂȘme une formation complĂšte en programmation t’intĂ©resse. Et indique-moi Ă©galement le contenu que tu voudrais y trouver. Je pourrai ainsi dĂ©velopper une formation adaptĂ©e et ciblĂ©e artiste NFT.

💰 Enfin, sache que tu peux trouver des dĂ©veloppeurs blockchain mais ils risquent de te coĂ»ter trĂšs cher. Comme la compĂ©tence est nouvelle, ciblĂ©e, et concerne Ă  chaque fois des cryptomonnaies, les enjeux financiers et la sĂ©curitĂ© des dĂ©veloppement font rapidement monter la note. C’est pourtant parfois le seul moyen quand on veut se dĂ©marquer ou vraiment ajouter du concept au niveau du smart contract.

Les étapes clés pour concevoir un smart contract pour les artistes NFT

  1. DĂ©finir les besoins et les objectifs : Avant de commencer Ă  programmer, il est crucial de dĂ©terminer les besoins spĂ©cifiques et les objectifs de l’artiste pour le smart contract, tels que la gestion des droits d’auteur, la distribution des royalties ou la crĂ©ation d’Ă©ditions limitĂ©es.
  2. Choisir un standard NFT : Les artistes doivent dĂ©cider quel standard NFT utiliser pour leur smart contract. Les standards les plus courants sont ERC-721 et ERC-1155 sur Ethereum, tandis que sur Tezos, on trouve des standards tels que FA2. D’autres standards existent pour d’autres blockchains.
  3. Programmer le smart contract : En utilisant le langage de programmation et les outils choisis, il faut coder le smart contract en suivant les bonnes pratiques et en veillant Ă  la sĂ©curitĂ© et Ă  l’efficacitĂ© du code.
  4. Tester le smart contract : Les tests sont essentiels pour s’assurer que le smart contract fonctionne correctement et sans failles de sĂ©curitĂ©. Des outils comme Remix, Truffle ou Hardhat pour Ethereum et SmartPy ou Ligo pour Tezos peuvent ĂȘtre utilisĂ©s pour tester les smart contracts avant leur dĂ©ploiement.
  5. DĂ©ployer le smart contract : Une fois testĂ© et vĂ©rifiĂ©, le smart contract peut ĂȘtre dĂ©ployĂ© sur la blockchain choisie, oĂč il sera accessible et pourra interagir avec d’autres contrats et utilisateurs.

Exemples de smart contracts adaptés aux besoins des artistes NFT

Certains smart contracts pour les NFT sont conçus pour rĂ©pondre aux besoins spĂ©cifiques des artistes, tels que la prise en charge des royalties, la protection des droits d’auteur ou la personnalisation des Ɠuvres d’art. Des exemples incluent les smart contracts utilisĂ©s par des plateformes telles que Rarible ou OpenSea sur Ethereum, et Teia sur Tezos, qui offrent des fonctionnalitĂ©s avancĂ©es et adaptĂ©es aux artistes NFT. En examinant ces exemples et en adaptant leurs fonctionnalitĂ©s, les artistes peuvent crĂ©er des smart contracts sur mesure pour rĂ©pondre Ă  leurs besoins et objectifs individuels.

💡 Une maniĂšre simple et rapide de se diffĂ©rencier de la masse qui utilise des contrats prĂ©fabriquĂ©s par les plateformes, c’est de crĂ©er son propre contrat via manifold. La plateforme te permettra d’ajouter ta signature tout en haut du contrat en ascii-art. C’est toujours plus valorisant et cela fera bien plus professionnel auprĂšs de tes collectionneurs de voir que le contrat contient ta signature en ascii-art. En plus de cela tu peux ajouter des fichiers cachĂ©s comme un certificat d’authenticitĂ© si tu souhaites amener encore plus de valeur avec une preuve d’authenticitĂ© supplĂ©mentaire.

Crypto artiste signant un smart contract :

IntĂ©grer les smart contracts dans la vente d’Ɠuvres d’art NFT

Une fois le contrat crĂ©Ă© ou choisi, il ne reste plus qu’Ă  l’utiliser pour crĂ©er notre NFT et le mettre en vente. Il faut un matĂ©riel numĂ©rique (image, audio, vidĂ©o, archive web, pdf, …) prĂȘt Ă  ĂȘtre tranformĂ© en NFT et tout le descriptif utile.

Choisir une plateforme compatible avec les smart contracts

Quand on fait notre propre smart contract, il faut ensuite trouver une plateforme compatible. Une plateforme qui permette d’afficher notre smart contract et mieux une plateforme qui permette de minter des NFT avec notre contrat. Je sais par exemple que Foundation ne permet pas de minter des contrats crĂ©Ă©s sur manifold, mais on peut voir nos collections manifold dessus. Un contrat qu’il soit manifold ou Foundation se concrĂ©tise par une Collection. C’est logique puisqu’on va pouvoir minter plusieurs NFT avec le mĂȘme modĂšle de contrat. On y accolera un fichier numĂ©rique diffĂ©rent Ă  chaque fois. Quand on crĂ©e un nouveau contrat chez manifold ou par nous-mĂȘme, on lui donne des caractĂ©ristiques uniques et un symbol, comme pour un token de crypto monnaie.

Rarible permet de minter avec n’importe quel contrat. Et je ne peux encore rien dire pour les plateformes Ă  sĂ©lection car je n’ai pas passĂ© les sĂ©lections. Je pense Ă  SuperRare ou KnownOrigin.

Associer un smart contract Ă  une Ɠuvre d’art NFT

minting, token ID, métadonnées, propriété

Le process de mint est assez simple mais il est tout de mĂȘme prĂ©fĂ©rable de le prĂ©parer voire de le faire sur un rĂ©seau de test. En effet, bien qu’il soit simple, il peut ĂȘtre sujet Ă  des oublis ou des erreurs. Et une erreur sur le mint se traduit par une erreur irrĂ©versible sur la blockchain. Alors avant de minter ton oeuvre d’art sur laquelle tu as passĂ© ta vie ou juste 1h, mieux vaut ĂȘtre prudent et prĂ©parer le terrain. Dans l’idĂ©al, avoir un programme qui le fait Ă  notre place pour Ă©viter les erreurs. (J’ai dĂ©jĂ  rĂ©flĂ©chi Ă  un systĂšme personnel que je te prĂ©senterai une fois en place).

Pour faire simple, je te conseille d’aller regarder les diffĂ©rents champs de formulaire de la plateforme que tu vises. Ensuite, de prĂ©parer tout ces champs dans un fichier Word ou mieux une base de donnĂ©es Notion ou une Google Sheet. GĂ©rer ta base de donnĂ©e personnelle te permettra de faire un suivi de tes Ɠuvres mais aussi t’Ă©vitera de devoir tout retaper si tu rates ton mint ou qu’un quelconque problĂšme intervient.

GĂ©rer les ventes et les royalties grĂące aux smart contracts

AprĂšs le mint vient le temps de la vente, la encore tu choisis en fonction de la plateforme ou de ton contrat. Tu peux choisir de vendre aux enchĂšres, Ă  prix fixe en open Ă©dition… Et si tu fais tout toi-mĂȘme, les limites sont celles de ton imagination !

Pense bien a rĂ©gler tes royalties, et si l’Ɠuvre concerne un projet collectif, d’intĂ©grer toutes les adresses concernĂ©es.

En fonction du type de vente, je pense notamment aux enchĂšres ou aux open Ă©dition, il faut Ă©videmment prĂ©venir ta communautĂ© Ă  l’avance pour organiser cette vente. Et aussi pour la suivre. Je n’ai pour l’instant aucune expĂ©rience de ce cĂŽtĂ©, mais j’espĂšre bien en obtenir un jour !

Si tu veux en savoir plus sur les types de ventes possibles j’ai fait un article Ă  ce sujet ici.

MaĂźtriser les smart contracts : Vers un nouvel horizon pour les artistes dans l’univers des NFT

Nous avons donc pu voir ce qu’est un smart contract, Ă©tudiĂ© la question de sa crĂ©ation et Ă©valuĂ© les avantages pour les artistes. La partie crĂ©ation du contrat reste la plus complexe et nĂ©cessite des connaissances en programmation ou les services d’un dĂ©veloppeur. Un smart contract personnalisĂ© est selon moi un avantage concurrentiel et apporte de la valeur Ă  l’Ɠuvre. Cela permet aussi d’exercer notre crĂ©ativitĂ© Ă  un niveau diffĂ©rent : celui de la blockchain elle-mĂȘme. Certes plus conceptuel, c’est un espace que j’affectionne particuliĂšrement et je ferai probablement des articles sur le sujet, par exemple en Ă©tudiant des contrats de Pak, le plus conceptuel des crypto artistes ou en prĂ©sentant mes propres projets de contrat.

Pour l’heure, laisse moi te prĂ©senter ce que 2 IA et un humain peuvent fabriquer pour illustrer un article sur la dĂ©couverte des smart contracts. J’ai demandĂ© Ă  ChatGPT de fabriquer un prompt midjourney pour illustrer cet article, je l’ai un peu adaptĂ© et voici le rĂ©sultat :

prompt :

Visualize a woman artist standing in front of a digital canvas, creating a unique piece of art, while a smart contract symbol hovers above them, representing the secure and automated process of selling and managing their NFT artwork. in the style of matthew barney and christian hidaka --stylize 1000 --v 5 --no male artist

J’espĂšre que cet article t’as plu et t’as appris quelque chose !

Tu as ❀ aimĂ© l’article ?

J'ai créé un guide pour te lancer rapidement dans le crypto art.

Tu y découvriras :

  • La blockchain
  • Les NFTs
  • L'installation d'un wallet crypto
  • La frappe et la vente ton premier NFT
Si tu as aimé l'article, tu es libre de le partager ;)

Par François

J'ai créé le blog L'Artiste Crypto dans le but d'aider les artistes amateurs comme moi à se professionnaliser. Je souhaite apporter de l'inspiration en documentant la poursuite d'un objectif : devenir crypto artiste et réussir sur le Web3. A travers des articles, des vidéos et des interviews j'espÚre y parvenir et te faciliter la tùche.

Laisser un commentaire